News


12.05.2016

Un carton rouge pour une main !?

En ligue romande, une particularité sème parfois la discorde, rappel sur un règlement propre aux règlements de la ligue histoire de ne pas piquer une colère noir pour un carton rouge.

Dans le football traditionnel il existe trois formes d’avertissement différent pour que l’arbitre fasse régner l’ordre sur le terrain. 

En premier lieu, l’avertissement verbal qui lui permet de prévenir un joueur que sa faute est limite et qu'il ne veut plus revoir cela. Puis le carton jaune afin d’avertir un joueur commettant une faute, (une faute de la main ou une faute « tactique » est normalement toujours pénalisée d’un carton jaune). Enfin le carton rouge, qui est la sanction ultime pour un joueur puisque ce dernier est expulsé du terrain et risque de se retrouvé suspendu pour un ou plusieurs matchs suivant la gravité de la faute.

Le carton rouge est très souvent dû à un double carton jaune, soit deux fautes sanctionnés par un carton jaune reçu par un même joueur au cours du même match, le cumul lui vaut de terminer le match hors du terrain. Mais cette sanction peut être directe, par exemple pour un tacle dangereux, une voie de fait ou une faute de dernier recours. L'arbitre peut alors expulser le joueur sans sommation.

En ligue Romande, ce système est différent. Dans un premier temps, l’arbitre peut également faire preuve de retenue et avertir verbalement un joueur. Il dispose ensuite de trois cartons. 

Le carton jaune qui a la même valeur et qui est sorti pour les mêmes raisons. Puis il existe le carton blanc. Celui-ci est une sanction directe de suspension temporaire, le joueur se voit expulsé du terrain pour une durée de dix minutes, sans que le coach ne puisse procéder à son changement. Son équipe se retrouve à dix pendant la durée de la sanction, puis le joueur peut revenir sur la pelouse. Cet avertissement est utilisé pour calmer un joueur qui perd ses nerfs ou cumule des fautes qui méritent un deuxième jaune.

Un petit blanc avant le rouge

C’est là qu’est la grande différence, il n’y a pas de double-carton jaune en LRF. Un joueur qui a déjà écopé d’un carton jaune ne peut pas en recevoir un deuxième, il verra soit le carton blanc soit un carton rouge. 

Afin d’y voir plus clair voici un petit exemple : Un joueur tacle brutalement un adversaire, l’arbitre sort un carton jaune, quelque minutes plus tard ce même joueur commet la même faute sur un autre adversaire….. L’arbitre sort alors un carton blanc au récidiviste qui se voit privé de jeu pendant dix minutes. Le joueur est de retour sur la pelouse, le match est serré et sans raison particulière il intercepte la balle de la main sur une passe lobée, la sanction est immédiate : carton rouge. Cette sanction semble démesurée mais le carton rouge n’est pas une sanction directe mais simplement une suite logique pour ce joueur qui a déjà reçu les deux sanctions inférieures. Toutefois ce carton rouge sera reporté par l’arbitre comme un cumul de sanction et non comme une expulsion directe pour le multirécidiviste. 

Ce règlement concerne toutes les compétitions de la LRF et toutes les catégories. Rappelons également que l'arbitre reste seul maître de ses décisions et d'appliquer la sanction qui lui semble la plus appropriée à chaque situation. 

JM

<<