News


29.03.2010

Etude sur la pratique régulière d'un sport

Michael Emery, étudiant en psychologie, recherche des personnes acceptant de répondre à un questionnaire sur la pratique régulière du sport, dans le cadre de son mémoire de Master

Ce message s'adresse à toutes les joueurs de foot pratiquant ce sport depuis au moins un an.

Dans le cadre de mon mémoire de Master en psychologie du conseil et de l'orientation, je m'intéresse aux liens unissant la pratique de certains sports et la personnalité. Je cherche ainsi à observer si la pratique régulière d'un sport développe des traits particuliers de la personnalité et si un profil commun émerge chez les pratiquants d'un même sport.

Pour ce faire, j'ai besoin que des sportifs âgés d'un minimum de 18 ans et détenant au moins une année de pratique de football remplissent sur internet un questionnaire (d'une durée approximative de 35 minutes) composé d'une partie de données socio-démographiques, d'une petite partie dédiée à la gestion du stress et d'une partie plus importante dédiée à la personnalité.

Pour obtenir des données fiables, il me faudrait une représentation la plus importante possible de pratiquants de votre sport, c'est pourquoi je sollicite votre aide afin de répondre à ce questionnaire.

Votre contribution à cette enquête doit absolument être volontaire. Vos réponses resteront strictement confidentielles et anonymes(*).

Considérer ce questionnaire comme une occasion de réfléchir sur vous-même et vos habitudes. Si vous décidez de remplir ce questionnaire, vous le trouverez à l'adresse suivante :

http://macssp4123b.unil.ch/kmassoud/index.php?sid=97431&lang=fr

Les résultats et les conclusions de cette recherche feront l'objet d'une synthèse que vous pourrez obtenir en faisant une demande par courriel l'adresse suivante :

mailto: michael.emery@unil.ch

Merci pour l'attention portée à ce message et un remerciement supplémentaire à ceux qui répondront au questionnaire.

Michaël Emery, étudiant en psychologie du conseil et de l'orientation

(*) Les psychologues sont strictement soumis à la règle du secret professionnel et sont tenus de ne divulguer aucune information personnelle recueillie dans le cadre de leur activité professionnelle. Un manquement à cette règle entraine des sanctions prononcées par la Fédération Suisse des Psychologues.

Pascal Muller

<<