News


21.09.2013

UEFA remporte le titre dans la douleur

Un match à haute tension entre deux excellentes équipes. Tension, duels, spectacle et coups durs, il y a eu presque tout dans cette finale disputée sur deux terrains qui a trouvé son vainqueur en deuxième mi-temps.

Béthusy et UEFA démarrent bien la rencontre, il n’y a pas de round d’observation et le bon jeu est au rendez-vous, mais plus le temps passe, plus les contacts s’intensifient. C’est d’ailleurs à la 31e que le coup dur de cette rencontre surgit. Faute indiscutable sur un joueur nyonnais qui restera au sol. La sanction est sans appel, expulsion du joueur de Béthusy qui laisse ses coéquipiers à dix.

Le blessé n’exagère en rien sa blessure et c’est l’ambulance qui doit intervenir sur le terrain. Pendant ce temps, la finale continue sur le terrain voisin. Lorsque la mi-temps est sifflée, les deux portiers peuvent se réjouir d’avoir conservé leur cage inviolée, dans un match jusque là, bien équilibré et difficile à arbitrer.

Tout se joue en deuxième période. Les Nyonnais évoluent en supériorité numérique mais ne trouvent pas la faille et c’est même Béthusy qui se montre le plus dangereux avec un cafouillage dans les seize mètres qui ne donnera finalement rien. 

Tout va basculer dès la 30e minute avec un coach audacieux qui remanie son équipe dans un 4-2-4 osé mais payant, puisque à peine deux minutes plus tard, le numéro 15 Nicolas Belziti, ouvre la marque pour UEFA. L’Italo-argentin, auteur d’un grand match, délivre une ribambelle de supporters tendus, d’une bonne frappe du gauche qui perfore le but lausannois.

Premier but du match
Nicolas Belziti (en rouge) s'est offert un joli doublé au lendemain de ses 29 ans. (photo: Pascal Muller)

Béthusy tente alors de réagir mais la frappe du numéro 14 n’est pas cadrée. Il reste moins d'une minute avant la fin du temps réglementaire et UEFA ponctue cette finale d’un deuxième but à la 39e pour remporter son deuxième titre en cinq participations.

Juan Millan

<<